Guide des droits sur Internet
> Outils & activités d'Internet > Le courriel

Comment évaluer ces risques ?



Ce n’est pas tout de connaître les risques généraux reliés au courriel, il faut déterminer si ces risques existent réellement dans l’activité spécifique que l’on désire initier afin de mettre en place des mesures de prévention ou de précaution adéquates.

Le contexte privé ou public du courriel

Les enjeux et les risques sont plus considérables en présence d’un environnement public que privé. Ainsi, dans les conversations privées, il y a des propos qui ne sont pas interdits mais qui le deviennent dès lors que la conversation perd son caractère privé (ex. : des propos échangés dans une conversation privée peuvent être licites mais ils peuvent devenir de la propagande haineuse ( ou de la diffamation) s’ils sont diffusés en public; certaines informations consignées dans un journal intime peuvent constituer de la pornographie une fois publiées ; la diffusion non autorisée de la photographie d’une personne représente moins de risque dans un contexte privé que public).

Mais il est loin d’être acquis que le courriel soit toujours, en toutes circonstances, de caractère privé. Les risques découlant du courriel s’apprécient différemment selon qu’il s’agit de correspondance privée —entre deux personnes— ou de correspondance de groupe ou semi-privée, par exemple, la correspondance entre des groupes via une liste d’adresses ou la participation à des forums de discussion.

Les questions suivantes aideront à déterminer le caractère public ou privé du courriel :

  • L’échange par courriel est-il privé, semi-privé ou public? Quel cercle de personnes est rejoint par le courriel? S’agit-il d’un échange d’une personne à une autre? Ou d’une personne à plusieurs, par exemple via une liste d’adresses?
  • L’échange peut-il passer d’un contexte privé à un contexte public? Certaines fonctions du courriel seront-elles utilisées comme «Répondre à un message», «Faire suivre un message», «Cc» et «Cci»?

[ HAUT ]

Les caractéristiques des utilisateurs de courriel

Les caractéristiques des utilisateurs de courriel telles l’âge, le degré de maturité et leur familiarité avec l’outil sont des variables pouvant avoir un effet sur la portée et l’ampleur des risques.

Par exemple, les enjeux ne sont pas les mêmes si les participants à une activité proposée via le courriel sont des enfants du primaire ou si ce sont des adolescents en voie de terminer leur cours secondaire ou si les participants sont des personnes vulnérables, ou ayant des difficultés à interagir avec les autres.

Les questions suivantes permettent d’aligner des informations pertinentes à l’égard des caractéristiques des personnes qui sont susceptibles de prendre part à une activité via le courriel.

  • Âge des participants (Quel est l’âge des participants?) : âge préscolaire, âge primaire (6 à 12 ans), âge du secondaire (12 ans à 18 ans) ou adultes?
  • Le participant est-il vulnérable? De quelle façon? A-t-il des difficultés pouvant rendre plus risquée sa participation à l’activité via le courriel qu’un autre participant?
  • Familiarité avec l’outil (Le participant est-il familier avec le courriel et ses diverses fonctionnalités?)
  • Familiarité avec les enjeux que soulève habituellement le courriel (Le participant est-il au fait des enjeux et des dangers possibles du courriel?)
  • Les participants proviennent-ils du même milieu ou de milieux différents?
  • Les participants se connaissent-ils?
  • Les participants sont-ils du même groupe ou interagissent-ils avec des personnes situées à distance?

[ HAUT ]

Guide des droits sur Internet Éducation Québec Conseil du trésor du Québec Centre de Recherche en Droit Public Université de Montréal Chaire L. R. Wilson