Guide des droits sur Internet
> Applications du Web 2.0 > Les sites de réseautage social

Quels sont les risques associés aux sites de réseautage social ?



Les risques associés aux sites de réseautage social sont comparables aux risques associés aux blogues et aux sites de partage de contenu puisque les mêmes fonctionnalités sont souvent offertes.

La divulgation de renseignements personnels

Le risque qui est le plus important pour les sites de réseautage social est celui de divulguer des renseignements personnels. En effet, ces sites nous amènent souvent à dévoiler notre adresse de courrier électronique, notre lieu de résidence, les endroits que nous fréquentons ainsi que plusieurs autres renseignements. Les gens peuvent également y mettre des photographies, qui sont parfois compromettantes.

Nous pouvons, sur un tel site, y publier des renseignements nous concernant mais aussi des renseignements concernant nos contacts. De telles informations peuvent, par exemple, être dévoilées lors de la rédaction d’un commentaire. Nos contacts peuvent également mettre des renseignements nous concernant dans leurs propres sites personnels.

Les informations personnelles que nous dévoilons sur un site de réseautage social peuvent être utilisées de plusieurs façons. Par exemple, des entreprises peuvent se servir des informations pour sonder le marché, des prédateurs sexuels peuvent trouver des victimes potentielles en recherchant des profils vulnérables ou des employeurs éventuels peuvent surfer sur les espaces personnels pour en apprendre plus sur des candidats avant de les engager.

Questions à vérifier :

  • Le participant est-il amené à dévoiler des renseignements personnels sur lui-même ou sur une autre personne ?
  • Le participant est-il au courant des risques inhérents à l’utilisation de cet outil ?
  • Est-ce qu’il y a un contrôle sur l’âge des participants ?

[ HAUT ]

Les rencontres hors-ligne avec des étrangers

Il est possible de vouloir prendre contact dans la réalité avec une personne faisant partie de notre réseau social virtuel. Ces rencontres peuvent être risquées puisqu’il est possible pour un individu de se faire passer pour quelqu’un d’autre sur ces sites. Un tel rendez-vous peut aboutir à la propagation de menaces ou à la commission d’actes de violence tels des agressions sexuelles.

De plus, les sites de réseautage social se révèlent être parfois des lieux dangereux permettant aux pédophiles ou aux prédateurs de rencontrer des enfants. Règle générale, le scénario est le suivant : un individu, habituellement un homme, se joint à un site de réseautage social afin de trouver un enfant qu’il croit vulnérable; puis il gagne sa confiance en lui parlant de sujets qui l’intéressent; enfin suivent des échanges par courriel, par téléphone puis finalement, à une rencontre face à face.

Questions à vérifier :

  • Le site offre-t-il la possibilité de communiquer de façon privée ?
  • Le participant est-il amené à dévoiler des renseignements personnels sur lui-même ou sur une autre personne ?

[ HAUT ]

L’utilisation non autorisée de l’image et les atteintes au droit d’auteur

Sur les sites de réseautage social, il y a un risque pour le droit d’auteur comme sur les sites de partage de contenu. En effet, certains sites de réseautage vont offrir de partager du contenu à l’intérieur des espaces personnels. Par exemple, un individu pourrait publier des vidéos contenant des sketches d’un humoriste sans son consentement. Cette diffusion de contenu peut donc atteindre le droit d’auteur d’un artiste.

De plus, il est possible que des gens utilisent de façon non autorisée des images protégées par le droit d’auteur. Ils peuvent également utiliser des photographies de leurs contacts, par exemple, au sein d’un album en ligne. Cette utilisation peut constituer une atteinte au droit à l’image d’une personne lorsqu’elle est faite sans son consentement.

Questions à vérifier :

  • Est-ce que le contenu contient des œuvres ou parties d’œuvres qui sont protégées par la Loi sur le droit d’auteur ?
  • Est-ce que la personne qui diffuse l’information détient les autorisations nécessaires pour la publier ?
  • Est-il possible de garder une copie des documents audio ou vidéo? Internet regorge d’outils permettant d’intercepter et d’enregistrer un flux de sons ou d’images pour les divers formats utilisés.
  • Est-ce que le contenu visionné contient des images de personnes identifiables ?

[ HAUT ]

Les contenus à caractère pornographique et ne convenant pas aux enfants

Il est possible de trouver des images à caractère pornographique dans les espaces personnels des gens qui sont inscrits à des sites de réseautage social. Ce contenu, quoi que généralement interdit dans les conditions d’utilisation de ces sites, peut ne pas convenir aux enfants. Lorsqu’un tel contenu est dénoncé, les administrateurs du site retirent habituellement le contenu en question ou encore ferment le compte de la personne fautive. Il est tout de même possible pour un enfant de voir par inadvertance un contenu non approprié pour son âge.

Certains sites de réseautage social vont proposer un service exclusivement pour les adultes où le contenu à caractère pornographique est autorisé. Il est alors plus facile d’éviter de naviguer sur ces sites lorsque c’est notre intention.

Questions à vérifier :

  • Quelles sont les précautions prises pour limiter l’accès à des documents qui ne sont pas appropriés pour les enfants?
  • Quel est le public visé ? Le contenu est-il approprié pour ce public ?

[ HAUT ]

Les atteintes à la réputation, la propagande haineuse, le harcèlement et les menaces

Vu la quantité et la diversité des informations que l’on peut retrouver sur les sites de réseautage social, il est possible que des personnes mal intentionnées se servent de ces renseignements dans un but illicite. La quantité d’informations personnelles que l’on peut y retrouver fait en sorte qu’il est possible, par exemple, de cibler quelqu’un pour lui envoyer des menaces. Puisque ces sites permettent de mettre en ligne du contenu, il est possible d’écrire des propos haineux ou diffamants par rapport à une personne ou un groupe de personnes ( Voir PÉLOQUIN, Tristan. « Six élèves suspendus pour un site web diffamatoire », La Presse, 16 mai 2007, p. A8).

Les gens peuvent également produire des profils sur une autre personne sur les sites de réseautage social. Des messages diffamatoires peuvent alors être publiés ou encore des informations mensongères. Par exemple, un élève pourrait créer un profil sur son directeur d’école et y insérer de fausses informations sur son orientation sexuelle et y écrire des propos menaçants.

De plus, le contenu publié sur le site peut être réutilisé à mauvais escient par des personnes. Par exemple, si quelqu’un envoie une photographie osée à un contact ou la met en ligne, le contact peut s’en servir ensuite pour harceler la personne en question. Il peut la menacer d’envoyer la photographie à des proches, dans le but de salir sa réputation ou d’obtenir d’autres photographies d’elle.

Questions à vérifier :

  • Est-ce que les faits présentés sur les espaces personnels sont vérifiés et vérifiables ?
  • Est-ce qu’il y a présence de surveillance sur le site ?
  • Quel est le sujet traité sur l’espace personnel ? Quel contenu y retrouve-t-on ?
  • Sommes-nous appelés à révéler des renseignements personnels sur notre espace personnel ?

[ HAUT ]

Guide des droits sur Internet Éducation Québec Conseil du trésor du Québec Centre de Recherche en Droit Public Université de Montréal Chaire L. R. Wilson